« Mandala » peut se traduire par « centre » et signifie littéralement « concentration ».

Les mandalas sont composés de différents motifs graphiques organisés autour d’un cercle. Ils sont présents dans toutes les civilisations : catholique (sous formes de rosaces par exemple), musulmane mais aussi africaine, sud-américaine (Aztèque, Maya, Incas), amérindienne, inuit etc. mais ils sont surtout utilisés dans les traditions bouddhistes et hindouistes comme outil d’introspection, de relaxation et de ressourcement. Dans les traditions indienne et tibétaine, ces diagrammes représentent symboliquement le rapport de l’être humain dans le cosmos et l’Univers tout entier.

En réalité, on peut retrouver la forme du mandala partout : l’iris de l’œil, de nombreuses fleurs, les toiles d’araignée, les ondes de l’eau, le soleil, le système solaire etc.

Les Mandalas favorisent :

  • La concentration (capacité à isoler notre conscience des stimuli extérieurs) : colorier le mandala de l’extérieur vers l’intérieur
  • L’attention (capacité à nous ouvrir à la réalité) : colorier du centre vers l’extérieur
  • L’inspiration et la fibre artistique
  • L’introspection

Différentes propositions possibles :

  • Mandala collectif : dans la nature (land art), à partir de matériaux de récupération, en peinture (pinceau, brosse, pieds, mains, doigts, …), sables collés …
  • Mandala individuel autour d’un thème, d’une couleur, en peinture, collage, matériaux divers, coloriage ….